Associação Programa Tatô

Associação Programa Tatô

📍 São Tomé Island, Guinea Bissau, Portugal

👤 Betânia Ferreira, President

📧 info@programatato.pt  

🌐 programatato.org

🇨🇵 Le Programa Tatô a été lancé par l’ONG nationale Marapa en 2003 et est passé d’un simple projet de recherche et de suivi des plages de pontes des tortues marines au nord de l’ile, à programme intégrant plusieurs composantes. Le Programa Tatô a récemment reconnu par le gouvernement national de São Tomé-et-Principe et même par le Parlement comme étant l’un des projets les plus efficaces et les plus dynamiques du pays. En février 2018, tout a changé et Programa Tatô n’était plus qu’un projet. L’équipe de coordination avec le soutien et les encouragements de ses partenaires techniques et financiers a décidé de donner plus d’autonomie et de durabilité à ce projet et a créé une ONG, Associação Programa Tatô, maintenant ainsi le nom déjà connu de toutes les communautés, autorités nationales, société civile, ainsi que sur le plan international. L’Associação Programa Tatô est une ONG internationale basée au Portugal qui œuvre pour la conservation des tortues marines et la gestion durable des écosystèmes marins et côtiers. Programa Tatô a été le principal moteur de la conservation des tortues marines sur l’île de São Tomé et est également intervenu en Guinée Bissau en partenariat avec l’Institut de la Biodiversité et des Aires Protégées de Guinée Bissau, consolidant ainsi la conservation des tortues marines dans de nombreux domaines tels que la recherche, le suivi des plages, la protection des sites d’importance, plaidoyer pour une application efficace de la loi, renforcement des capacités à tous les niveaux de la société, éducation environnementale, communication avec différents publics cibles, investissement dans des moyens de subsistance alternatifs tels que l’écotourisme et la reconversion socio-économique des anciens braconniers et autres marchands de produits dérivés de tortues marines. 

🇬🇧 Programa Tatô was launched by the national NGO Marapa in 2003 and has been evolving from a simple sea turtle monitoring and research project in nesting beaches initially only located on the north coast of the Island to an integrated and multi-component program, recently been recognized by the National Government of São Tomé and Principe and even the Parliament as one of the most effective and dynamic projects in the country. In February 2018, everything changed, and Programa Tatô was no longer just a project. The coordination team with the support and encouragement of its technical and financial partners decided to give more autonomy and sustainability to this project and created an NGO, Associação Programa Tatô, thus maintaining the name, already known by all communities, national authorities, civil society, as well as internationally. Associação Programa Tatô, is now an International NGO based in Portugal, working towards the sea turtle conservation and sustainable management of marine and coastal ecosystems. Programa Tatô has been the key driver of sea turtle conservation in São Tomé Island, also operating in Guinea Bissau in partnership with the Institute of Biodiversity and Protected Areas of Guinea Bissau, consolidating sea turtle conservation through a wide range of domains such as research, monitoring, protection of critical sites, advocacy for efficient law enforcement, capacity building at all levels of the society, environmental education and communication towards different target public, investment in alternative livelihoods such as ecotourism and socio-economic reconversion of former poachers and sea turtle by-products traders.

Rastoma accueille un nouveau stagiaire : Espoir ONANA

D’avril à septembre 2018, le RASTOMA a eu la chance d’accueillir un étudiant camerounais, Espoir ONANA dans le cadre de son stage de fin d’étude.

Déjà diplômé en Droit des Affaires et de l’Entreprise et très sensible à l’importance de la protection du littoral camerounais, ce jeune étudiant a souhaité poursuivre ses étude au travers d’un Master « Gestion Intégrée des Environnements Littoraux et Marins (GIELM) » porté par les Universités de Douala et de Yaoundé I.

Le RASTOMA avait déjà accueilli Espoir ONANA pour son stage de M1. Pendant 1 mois, il avait réalisé une évaluation des différents textes de lois relatifs à la protection des tortues marines dans la sous région. Cette année pour son stage, Espoir a pu appréhender  le contexte régional en matière d’approches communautaires en lien avec la conservation de la biodiversité sur le littoral camerounais.

L’objectif principal de son étude est de proposer un modèle de participation des communautés locales dans les initiatives de conservation, en intégrant à la fois la pratique de conservation de ces espèces et l’impératif du développement socioéconomique des communautés locales.

Pour cela, Espoir a mené une vaste enquêtes auprès de trois types d’acteurs : (1) les communautés côtières, (2) les organisations non gouvernementales œuvrant dans la conservation des tortues marines et (3) les services techniques étatiques impliqués dans la conservation de la biodiversité. Au total, plus d’une centaine d’entretiens ont été réalisés de la côte Nord à la côte Sud du Cameroun!

Sur le terrain, Espoir a été accueilli par 3 de nos organisations membres au Cameroun, qui ont grandement faciliter ses déplacements et ces rencontres avec les acteurs locaux   :

  • ACBM : sur la zone périphérique de Kribi, du village de Lokoundjé jusqu’à celui Lolabé.
  • AMMCO: sur la zone périphrique de Limbé, du village de Bamusso jusqu’à celui de Bakinguili.
  • Tubé Awù : sur la zone périphérique de Campo, du village d’Ebodjé jusqu’à Campo.

Actuellement Espoir en train de finaliser son mémoire et sa soutenance est prévue à la fin du mois d’octobre 2018. Son rapport de stage sera prochainement disponible sur cette même page.


From April to September 2018, RASTOMA had the chance to welcome a Cameroonian student, Espoir ONANA for an internship.

Already graduated in Business Law and very sensitive to the importance of the protection of the coast of Cameroon, this student wished to continue his studies through a Master “Integrated Management of Coastal and Marine Environments (GIELM)” carried by the Universities of Douala and Yaoundé I.

RASTOMA had already welcomed Espoir ONANA for his M1 internship. During one month, Espoir made an evaluation of laws relating to the protection of sea turtles in the sub-region. This year, Espoir aims to understand the regional context in terms of community approaches related to the conservation of biodiversity on the Cameroonian coast.

The main objective of his study is to propose a model of local community participation in conservation initiatives, integrating both the conservation activities on sea turtles and the socio-economic development of coastal communities.

To this end, Espoir conducted an extensive survey of three types of actors: (1) coastal communities, (2) non-governmental organizations working in the conservation of sea turtles and (3) governemental technical services involved in biodiversity conservation. In total, more than a hundred interviews were conducted from the North coast to the South coast of Cameroon!

In the field, Espoir was welcomed by 3 of our member organizations in Cameroon, who greatly facilitate his travels and meetings with local actors:

  • ACBM: on the peripheral area of Kribi, from Lokoundjé to Lolabé.
  • AMMCO: on the peripheral area of Limbe, from Bamusso to Bakinguili.
  • Tubé Awù: on the peripheral area of ​​Campo, from Ebodjé to Campo.

Currently Espoir is wirting his thesis and his defense is planned for the end of October 2018. His internship thesis will be available soon on this same page.

ACBM – Association Camerounaise de Biologie Marine

ACBM – Association Camerounaise de Biologie Marine

📍Kribi, Cameroun

👤 Dr Isidore AYISSI, Président d’ACBM

📧 isidoreayissi@gmail.com

🇨🇵 ACBM a été créée en 2007 à Akonolinga (Cameroun). Cette association a pour objectif principal de conserver et protéger toutes espèces animales et végétales menacées à tous les stades de leur vie, ainsi que leurs habitats au Cameroun. Pour mener à bien ces objectifs, la présente association mène toutes les actions de recherche appliquée, sensibilisation, ateliers de formations publiques nécessaires, éducation environnementale, lobbying et plaidoyer. Cette association compte de nombreux membres issus de divers domaines (Ecologie, Foresterie, Agronomie, Education, Droit…). Les actions principales menées par ACBM s’orientent sur le suivi des tortues marines et de leurs habitats sur la zone périphérique de Kribi et sur la promotion des activités alternatives génératrices des revenus comme l’écotourisme, l’aquaculture, l’agroforesterie au sein des communautés riveraines des zones sensibles pour la conservation.

🇬🇧 ACBM was created in 2007 in Akonolinga (Cameroon). The main objective of this organisation is to conserve and protect all threatened species at all stages of their life, as well as their habitats in Cameroon. To achieve these objectives, ACBM conducts all applied research activities, awareness raising, training workshops, environmental education, lobbying and advocacy. This association has many members from various fields (Ecology, Forestry, Agronomy, Education, Law …). ACBM’s main actions focus on sea turtle monitoring in the Kribi peripheral zone and on the promotion of alternative income-generating activities such as ecotourism, aquaculture, agroforestry within coastal communities around sensitive areas for conservation.

 

 

MARAPA – Mar Ambiente e Pesca Artesanal

MARAPA – Mar Ambiente e Pesca Artesanal

📍Sao Tomé

👤 Arminda ROLIM, Présidente de MARAPA

📧 marapastp@gmail.com  

🌐  https://sites.google.com/site/marapastp/

🇨🇵 Fondée en 1999, l’ONG MARAPA (Mar, Ambiente et Pesca Artesanal) est considérée comme l’une des principales ONG de São Tomé et possède une longue expérience dans la gestion de projets sur l’île. Elle est composée de techniciens et diverses disciplines (biologie marine, gestion des pêches, conservation et écotourisme). MARAPA mène des activités de sensibilisation et de conservation des tortues marine depuis 2003 au travers du programme Tatô. Son travail est axé sur le soutien aux pêcheries artisanales à différents niveaux, notamment la production, le commerce et le traitement. La MARAPA a également joué un rôle important en fournissant une formation sur l’amélioration de l’utilisation des équipements et des infrastructures au secteur de la pêche, tout en augmentant la participation des pêcheurs et des pisciculteurs aux stratégies de développement du secteur afin d’assurer un développement durable de la pêche artisanale nationale. Un autre objectif majeur de cette ONG est la conservation de la biodiversité marine, tout en promouvant des actions de sensibilisation du public et des projets communautaires de conservation des espèces marines emblématiques basés sur des activités écotouristiques, comme les tortues marines et les cétacés.

🇬🇧 Founded in 1999, the local NGO MARAPA (Mar, Ambiente e Pesca Artesanal) is considered one of the leading NGOs in the country and has a long experience in project management in São Tomé Island, and is composed of technicians and managers with academic training in various disciplines (marine biology, fisheries management, conservation and ecotourism). MARAPA has been leading sea turtle awareness and conservation activities since 2003 through the Program Tatô. Its work is focused on supporting national artisanal fisheries at different levels, including production, trading and processing. MARAPA also had play an important role in providing training on improving equipment and infra-structures use by the fisheries sector, while increasing fishermen and fishwives’ participation in the development strategies of the sector, in order to ensure a sustainable development of the national artisanal fisheries. Another major goal of this NGO is marine biodiversity conservation, while promoting public awareness actions and community-run emblematic marine species conservation projects based on eco-touristic activities, like sea turtles and cetaceans, through Program Tatô and Program Tunhã, respectively.

AMMCO – African Marine Mammal Conservation Organization

AMMCO – African Marine Mammal Conservation Organization

📍Limbé, Cameroun

👤 Aristide KAMLA TAKOUKAM, Président d’AMMCO

📧 akamla@ammco.org  

🌐 http://www.ammco.org/

🇨🇵 AMMCO a été créée en 2012 à Dizangué (Cameroun) et depuis novembre 2016, dispose également d’une antenne à Limbé (Cameroun). Actuellement focalisée sur le littoral camerounais, AMMCO a pour ambition de contribuer à la protection de la mégafaune aquatique et de leurs habitats à l’échelle sous-régionale. AMMCO mène des activités (1) de recherche et de suivi écologique afin de faire évoluer les statuts de conservation, (2) de conservation sur les espèces aquatiques protégées, (3) de sensibilisation et d’éducation environnementale et (4) de soutien à un développement économique durable et compatible avec la protection de l’environnement. Depuis 2014 et grâce à l’application SIREN, AMMCO développe un suivi participatif afin d’intégrer tous les usagers du littoral dans l’amélioration des connaissances sur les espèces de la mégafaune aquatique au Cameroun, notamment des tortues marines. AMMCO travaille en collaboration avec le Ministère des Forets et de la Faune (MINFOF) sur les questions relatives à la mégafaune aquatique dans le cadre d’un MoU signé en 2018.

🇬🇧 AMMCO was created in 2012 in Dizangué (Cameroon) and since November 2016, also has an antenna in Limbé (Cameroon). Currently focused on the Cameroonian coast, AMMCO aims to contribute to the protection of aquatic megafauna and their habitats at the sub-regional level. AMMCO conducts activities (1) to advance conservation status by ecological research and monitoring, (2) to protect efficiently aquatic megafauna species, (3) to raise awareness, and (4) to support sustainable economic development compatible with the protection of the environment. Since 2014 and through SIREN application, AMMCO has been developing participatory monitoring in order to integrate all the coastal users in the improvement of the knowledge of the aquatic megafauna species in Cameroon, in particular sea turtles. AMMCO works in collaboration with the Ministry of Forestry and Wildlife (MINFOF) on issues related to megafauna aquatic through a MoU signed in 2018.

Tubé Awù – Association Communautaire de Recherche et Développement 

TUBE AWU – Association Communautaire de Recherche et Développement 

📍Ebodjé, Cameroun

👤 Denis GNAMALOBA MONDJELI, Président de TUBE AWU

📧 denisgnamaloba@gmail.com

👤 Xavier NDJAMO, Coordinateur de TUBE AWU

📧 xavier.ndjamo@gmail.com

🌐 Facebook Tubé Awù

🇨🇵 Présente et active sur le littoral de Kribi-Campo (Cameroun) depuis 2013, Tubé Awù a officiellement été reconnue le 19 Janvier 2015 par le préfet du département de l’Océan. Son siège social se situe à Ebodjé (Cameroun). Tubé Awù signifie notre océan en langue locale. Cette association a pour objectif de participer techniquement à la mise en place du futur parc marin de “Kribi Mayanga na Elombo-Campo”. L’équipe de Tubé Awù anime des ateliers de sensibilisation auprès de la population locale, mène des études sur la biodiversité, est l’interlocuteur représentatif des populations riveraines auprès de l’administration et des autres mécènes et promeut les cultures locales Iyassa-Ndowe ainsi que des activités socio-économiques communautaires permettant de réduire la pauvreté.L’association mène donc depuis sa création un suivi régulier des plages de ponte de tortues marines entre Kribi-Campo dans le but d’améliorer l’état des connaissances biologiques et écologiques de ces espèces et influencer de ce fait les stratégies nationales de conservation. TUBE AWU travaille également en collaboration avec le service de la conservation de Campo dans la lutte anti-braconnage de la faune marine côtière. Depuis Juin 2016, TUBE AWU a rejoint le RASTOMA en vue de participer efficacement à la conservation des tortues marines au Cameroun et en Afrique centrale. Cette adhésion au RASTOMA  a permis de renforcer les capacités de l’association en matière de suivi des plages, recherche des financements, valorisation des données et SIG.

🇬🇧 Present and active on the coast of Kribi-Campo (Cameroon) since 2013, TUBE AWU was officially recognized on January 2015 by the Prefect of the Ocean Department. Its headquarters are in Ebodjé (Cameroon). Tubé Awù means our ocean in the local language. This association aims to participate technically in the establishment of the future marine protected area “Kribi Mayanga na Elombo-Campo”. The team conducts sensitization sessions with the local population, conducts studies on biodiversity, is the representative interlocutor of local populations with the administration and promotes local cultures Iyassa-Ndowe and Community-based socio-economic activities to reduce poverty. Since its creation, the association has therefore regularly monitored sea turtle nesting beaches between Kribi-Campo in order to improve the state of biological and ecological knowledge of the sea turtles species in order to influence national conservation strategies. TUBE AWU also works in collaboration with the Campo Conservation Department delegated to anti-poaching. Since June 2016, TUBE AWU has joined RASTOMA to effectively participate in sea turtles conservation effort in Cameroon and Central Africa. This RASTOMA membership has helped strengthen the association’s capacity in beach monitoring, fundraising, data recovery and GIS.

JOB : Coordinateur régional / Regional Coordinator

🇨🇵  COORDINATEUR REGIONAL DU RASTOMA

 

Objectif du poste : Coordonner er animer le RASTOMA, Réseau des Acteurs pour la Sauvegarde des Tortues Marines en Afrique Centrale.

Durée du contrat : Contrat d’ 1 an renouvelable

Lieu de la mission : Kribi, Cameroun.

Date limite de candidature : 14 octobre 2018.

Date de prise de poste souhaitée : 1er novembre 2018.

Salaire : Selon le profil du candidat et du diplôme / formation / expérience.

Description générale :

Le réseau RASTOMA a été créé en 2012. Il regroupe les acteurs de la sauvegarde des tortues marines dans les 6 pays d’Afrique Centrale qui ont une façade maritime sur l’Océan Atlantique : Le Cameroun, la Guinée Equatoriale, Sao Tomé et Principe, le Gabon, la République du Congo et la République Démocratique du Congo. Le RASTOMA compte actuellement 9 ONG et 25 individus membres.

Le réseau dispose également d’un Conseil Scientifique constitués de 20 personnes issues des organisations académiques, de recherche et institutionnelles.

La vision du réseau est d’agir pour le maintien des populations de tortues marines dans leurs habitats naturels en Afrique Centrale sur le long terme. RASTOMA met en œuvre les actions nécessaires pour que la société civile soit reconnue pour ses actions de conservation fondées sur la science et comme un producteur majeur de données et de connaissances sur les tortues marines et leurs habitats en Afrique Centrale.

Le RASTOMA appuie les efforts des professionnels de la conservation des tortues marines en Afrique Centrale selon plusieurs axes :

  • en organisant les rendez-vous de la vie associative de RASTOMA : le congrès annuel ;
  • en développant et coordonnant une stratégie de conservation et des actions concertées à l’échelle de la sous-région ;
  • en favorisant les échanges entre les différents acteurs de la région ;
  • en appuyant nos membres (appui technique, formations/renforcement de capacités, appui à la recherche de financements).

Le rôle du coordinateur du RASTOMA est de mettre en œuvre le plan d’action décidé par les membres. Le coordinateur travaille en étroite collaboration avec le Conseil d’Administration du RASTOMA. Dans le cadre de sa mission, il sera amené à effectuer des voyages en Afrique Centrale.

Les missions principales du coordinateur sont les suivantes :

  • Mise en œuvre de la stratégie établie par les membres sous la supervision directe du Conseil d’Administration ;
  • Animation du réseau des membres (ONG et individus) ;
  • Rapportage auprès du Conseil d’Administration et des bailleurs de fonds ;
  • Suivi administratif et financier du RASTOMA ;
  • Montage des projets et recherche de financements ;
  • Suivi et évaluation des projets ;
  • Planification et organisation des réunions de la vie associative (Assemblée générale annuelle et Congrès Rastoma, réunions mensuelles du Conseil d’Administration)

Profil recherché :

Connaissances / Compétences / Qualités
Niveau de formation Essentiel :

·      Niveau Licence (Bac + 3) ou supérieur.

Qualification spécifique Souhaité :

·      Formation relative à la conservation et/ou au développement.

Qualités spécifiques Essentiel :

·      Avoir une grande capacité d’écoute, de médiation, de concertation et savoir travailler en équipe ;

·      Avoir une très bonne organisation, le sens de la rigueur, être capable de réaliser un travail de qualité sur des délais courts ;

·      Savoir travailler en autonomie et produire des résultats de qualité ;

·      Savoir prendre des initiatives et par moment travailler sous pression.

Expérience Souhaité :

·      Disposer d’une expérience avérée d’au moins 2 ans dans la gestion de projets dans un pays en voie de développement ;

·      Disposer d’une expérience significative dans la recherche de financements ;

·      Avoir travaillé dans un milieu multiculturel, idéalement en Afrique ;

·      Avoir travaillé préalablement en milieu associatif ;

·      Avoir des connaissances pratiques sur les problématiques de conservation et de gestion des écosystèmes marins et côtiers en Afrique Centrale.

Communication Essentiel :

·      Capacité à communiquer avec des acteurs issus de différents secteurs (communautés locales, organisations de la société civile, administrations, universitaires, bailleurs de fonds, etc.) ;

·      Capacités rédactionnelles (rapport, dossier de recherche de financements, comptes rendus) ;

·      Capacité à présenter et représenter le réseau lors d’évènements ;

·      Maitrise des outils modernes de communication (Facebook, Twitter).

Informatique et Bureautique Essentiel :

·      Maitrise complète de logiciels bureautiques (Word, Excel, PowerPoint).

Souhaité

·      Gestion d’un site internet, via WordPress.

Langages Essentiel :

·      Excellent niveau en Français et en Anglais, à l’écrit comme   à l’oral.

Souhaité :

·      Notions de Portugais et/ou de l’Espagnol

Autre ·      Etre en capacité de voyager en Afrique Centrale et au-delà.

 

Dépôt de candidature :

Les personnes intéressées par le poste devront adresser leurs candidatures (CV détaillé et lettre de motivation) par email à l’adresse suivante : recrutement@rastoma.org.

Télécharger la fiche de poste : [bsk-pdf-manager-pdf id=”23″]

 ———

🇬🇧 RASTOMA REGIONAL COORDINATOR

 

Purpose of the job: Coordination and animation of RASTOMA, Central Africa Network for Sea Turtle Conservationists.

Duration of the contract: 1 year (renewable)

Location of the mission: Kribi, Cameroon

Application deadline: October 14th, 2018

Desired starting date: November 1st, 2018

Salary: depending on the profile and degree / training / experience

General description:

The RASTOMA network was created in 2012. It brings together marine turtle conservation stakeholders in the 6 countries of Central Africa that have an Atlantic coastline: Cameroon, Equatorial Guinea, São Tomé and Príncipe, Gabon, the Republic of Congo and the Democratic Republic of Congo. RASTOMA currently has 9 member NGOs and 25 individual members.

The network also has a Scientific Advisory Board composed of 20 people from academic, research and institutional organizations worldwide.

The network’s vision is to act for the long-term maintenance of sea turtle populations in their natural habitats in Central Africa. RASTOMA implements the necessary actions for civil society to be recognized as a major producer of data and knowledge on sea turtles and their habitats in Central Africa.

RASTOMA supports the efforts of sea turtle conservation professionals in Central Africa along several lines, including:

  • Organizing RASTOMA’s associative life’s events, including an annual congress;
  • Developing and coordinating a conservation strategy and concerted sub-regional actions;
  • Promoting exchanges between the various actors in the region;
  • Supporting its members (providing technical expertise; assisting with training / capacity building; fundraising support).

The role of the coordinator of RASTOMA is to implement the action plan decided by its members. The coordinator works in close collaboration with the Board of Directors of RASTOMA. As part of his/her mission, he/she will travel to and in Central Africa.

The coordinator’s main tasks are as follows:

  • Implementation of the strategy established by the members. The coordinator is under the direct supervision of the Board;
  • Reporting to the Board and funders;
  • Facilitation of experience sharing and networking between RASTOMA members (NGOs and individuals);
  • Administrative and financial follow-up of RASTOMA;
  • Searching and securing funds for project activities;
  • Project implementation, monitoring and evaluation.
  • Planning et organisation of the associative life key events (annual General Assembly and Rastoma Congress, monthly Board meeting)

Job Requirements:

Knowledge / Skills / Qualities
Education level Essential:

·       Bachelor’ degree or equivalent level qualification

Specific qualifications Desired:

·       Degree in a conservation / natural resource management or relevant social science field

Specific Skills Essential:

·       Great capacity of listening, mediating, and consulting

·       Excellent team player who is able to provide support to others

·       Ability to work independently and under own initiative

·       Excellent organization skills and high working standards to deliver quality results on short deadlines

Experience Desired:

·       Proved previous experience in project management at least 2 years in developing countries

·       Significant experience in fundraising

·       Previous work experience in a multi-cultural environment, ideally in Africa

·       Previous work experience in non-governmental organizations

·       Practical knowledge of conservation and management of marine coastal ecosystems in Central Africa and understanding of associated problems and challenges

Communication Essential:

·       Ability to communicate with stakeholders of different sectors (local communities, organizations, administrations, academics, donors, etc.)

·       Excellent writing skills (reports, articles, grant proposals, record-keeping)

·       Ability to present and represent the network in various events and to a wide range of audiences

·       Proficiency in the use of social networks (Facebook, Twitter)

IT Skills Essential:

·       Proficiency in of MS office software (Word, Excel, PowerPoint)

Desired:

·       Website Content management (WordPress), blog writing

Languages Essential:

·       Excellent written and oral skills in French and English

Desired:

·       Portuguese and/or Spanish

Other ·       Ability to travel in Central Africa

 

How to apply:

Interested candidates have to send their applications (detailed CV and cover letter) by email to recrutement@rastoma.org.

Download : [bsk-pdf-manager-pdf id=”24″]

ACODES

En cours de construction / in progress

RENATURA

En cours de construction / In progress